Rechercher
  • Claudine Deslandres

Humour : quels bénéfices ?


Nous savons tous que rire est bénéfique pour la santé :

Grâce à l'action mécanique (massage du diaphragme, des côtes...) ainsi qu'aux modifications chimiques déclenchées par l'hilarité (production d'endorphines... ), le simple fait de rire facilite le fonctionnement des systèmes digestif, respiratoire et cardiaque, diminue la tension artérielle et renforce le système immunitaire ; il paraît même que le rire contribue à diminuer la douleur ! Et vous avez sans doute déjà pu constater par vous-mêmes que rire réduit le stress.

Au-delà de ces exemples de manifestations directes sur notre organisme, le fait de plaisanter, rire ou sourire engendre également des conséquences positives sur notre perception de notre relation au monde, sur nos capacités (capacités cognitives aussi bien que sensibilité émotionnelle ou intuition), ce qui modifie favorablement notre relation à autrui ainsi que nos performances professionnelles.

Perception de notre relation au monde

Sourire, rire, pratiquer l'humour, l'auto-dérision nous permet de relativiser. Lorsque nous traversons une situation tendue, conflictuelle, ou bien que nous venons d'apprendre une mauvaise nouvelle, posons-nous par exemple la question "Qu'y a-t-il de drôle dans cette situation ?" ou bien "Que puis-je gagner en relevant ce défi ?" Bien souvent, le simple fait de prendre le parti d'observer les aspects positifs d'une situation non désirée permet de dédramatiser, de bénéficier d'un peu de recul qui permettra d'élaborer une réaction constructive. Pratiquer l'humour nous autorise aussi à cesser de nous comparer à un idéal, nous fait reprendre contact avec les réalités. Se permettre de tourner en dérision ses propres difficultés, ce n'est pas les nier - ni les minimiser pour éviter des les prendre au sérieux - ni trouver des excuses pour ne pas y chercher une solution : c'est commencer à prendre la juste mesure de nos problèmes, grands ou petits, afin d'être à même de les resituer dans un contexte plus large, de les connecter à une actualité ou des idéaux ou des valeurs qui parfois nous dépassent. En reconsidérant notre point de vue, nous nous plaçons dans une disposition d'esprit différente, plus ouverte, moins égocentrique, qui nous rend davantage réceptif aux opportunités.

Capacités cognitives, sensibilité émotionnelle

Étudier en s'amusant ? sans doute l'une des meilleures façons de retenir ses leçons... Inventer des moyens de prendre plaisir à travailler, à acquérir - ou à transmettre - de nouvelles connaissances, cela transforme l'apprentissage en une étape ludique et agréable, bien plus gratifiante et instructive. Pratiquer l'humour nous permet également de relativiser l'enjeu, donc de réserver notre énergie à fournir un effort que nous soutiendrons non pas sous la menace d'une contrainte, mais grâce au plaisir de la découverte. La perspective de la réussite et la joie de pouvoir la savourer prochainement : voilà qui aiguise notre curiosité et nous maintient dans l'action. L'humour nous détend, nous libère des injonctions culpabilisantes et désamorce notre propension à râler : aussi, nous améliorons notre aptitude à percevoir l'intérêt de la nouveauté, et devenons davantage disposés à appréhender les subtilités et les nuances des notions que nous abordons.

Relation à autrui :

Dès qu'un sourire éclaire notre visage, nous devenons déjà plus "aimable" aux yeux de nos interlocuteurs. Plus accessible, plus disponible. Commencer une négociation ou aborder une conversation délicate avec le sourire contribuera à placer notre interlocuteur dans de bonnes dispositions, en diminuant l'importance de l'enjeu.

Ne dit-on pas d'un sourire qu'il est "désarmant" ? Une pointe d'humour est également profitable à une communication décontractée - et nous disposons d'un véritable atout si nous parvenons à mobiliser notre sens de l'humour pour réagir avec subtilité dès qu'un interlocuteur tente de déployer son agressivité : une posture détachée, un mot léger, un soupçon de dérision suffit parfois à décrisper une situation tendue et à éviter que la conversation ne dégénère en affrontement.

Avez-vous déjà voyagé dans un pays dont vous ne comprenez pas la langue ? Vous avez certainement remarqué que, au même titre que la musique, le sourire est un langage universel : un moyen de communication accessible à tous, capable d'installer immédiatement une certaine connivence, en plus de procurer émotion et plaisir. Une scène de rue se révèlera aussi drôle à New York qu'à Londres, en Italie qu'en Chine !

Le sourire est le même dans toutes les langues.

Le fait de privilégier l'humour dans les relations humaines peut toutefois nous desservir dans certaines circonstances : si nous manions l'ironie sans prendre garde au fait que notre interlocuteur se trouve actuellement en insécurité - par exemple face à une personne qui a peu confiance en elle-même - nous risquons de le froisser, voire de l'amener à ressentir que nous nous amusons à ses dépens... de même, le fait de conserver une humeur joyeuse lorsque la conversation porte sur des sujets sensibles, peut inciter autrui à penser que vous ne prenez pas au sérieux les préoccupations de vos interlocuteurs.

Performances professionnelles

Lorsque nous voyons se profiler une échéance cruciale, un enjeu professionnel capital : bien entendu, le fait de travailler en restant concentré sur l'objectif sera essentiel pour la réussite. Cependant, si nous prenons également le temps de plaisanter : alors, voilà une excellente façon de faire redescendre la pression afin d'éviter de s'épuiser en efforts improductifs. Une fois libérés, nous pouvons détecter de nouvelles pistes pour agir. Par ailleurs, l'humour stimule le cerveau droit : siège de la créativité, ce qui permet de concevoir des solutions innovantes, d'imaginer de nouvelles possibilités... Mieux encore ! en cas de désaccord : alors la plaisanterie servira à exprimer de façon édulcorée la déception ou la colère, de façon à désamorcer l'éventuelle agressivité pour laisser la place à une interaction plus constructive. Dans une ambiance allégée, le climat de confiance et le sentiment d'appartenance pourront mieux se développer, ainsi l'équipe concertera ses efforts pour mettre l'énergie au service de la performance à accomplir, et non pas au service de querelles stériles voire d'inertie ou de mouvement de contestation.

L'humour ? une des meilleures façons de distiller autour de vous des émotions positives, hautement contagieuses !

Mais alors, comment faire ?

Découvrez comment développer et maintenir votre capital humour : me contacter

#Humour #Coaching #Management #Acceptationduchangement #Développementpersonnel #Sourire #Plaisir #Créativité

0 vue

© 2020 • Claudine Deslandres • Coaching Professionnel                           Mentions légales

claudine.deslandres@provalence.net            +33(0) 6 14 40 09 43