Comment tenir enfin les "bonnes résolutions" !

December 31, 2015

Une année s'achève : vous avez probablement effectué l'exercice du "bilan de l'an passé"... et selon vous, certains aspects de votre vie ne sont pas exactement à la hauteur de vos espérances.

 

Chic ! aujourd'hui marque la transition entre deux années, le commencement d'un nouveau cycle, l'occasion des traditionnelles bonnes résolutions : tout recommence, comme si d'un coup d'éponge on effaçait le tableau, afin de repartir sur de bonnes bases.

 

Donc, comme chaque année, vous allez établir une liste plus ou moins formelle de "bonnes résolutions" que vous vous promettez de mettre en pratique au cours de cette année toute neuve.

 

Et, cette année, promis juré, vous allez tenir vos bonnes résolutions !  ...

Comme l'an dernier, alors ? n'est-ce pas ? ...

L'an dernier, où après quelques jours (au mieux, quelques semaines) d'efforts enthousiastes, votre motivation s'est lentement émoussée... les exceptions se sont multipliées... puis les excuses, voire les prétextes... et quelques mois après : la plupart des "bonnes résolutions" s'étaient diluées dans le quotidien, sans que vous ne trouviez opportun de relever les écarts par rapport à ce que vous aviez envisagé début janvier.

 

Voici mes astuces pour que l'année 2016 soit différente :

 

1. Soyez sélectif

 

Plutôt que de fixer vaguement plusieurs objectifs, d'entreprendre tout en même temps au risque de ne plus savoir par où et comment poursuivre : triez les priorités.

Quel est le projet qui vous tient le plus à cœur en ce moment ? Quelle est la préoccupation que vous devez absolument éclaircir ? Quelle est la décision que vous ne pouvez plus repousser davantage ? Dans les mois qui viennent, en fonction de la trajectoire globale que vous avez définie pour votre vie personnelle, professionnelle, familiale, sociale, sportive : où se trouvent les priorités ?

Après avoir effectué un premier tri, sélectionnez vos projets essentiels et limitez-vous : un ou deux, au maximum trois projets à réaliser cette année.

 

2. Soyez réaliste

 

Un objectif bien défini est un objectif MALIN :

 

Mesurable : quantifiez ce que vous projetez d'atteindre, fixez des indicateurs de réussite, des critères qui vous permettront d'évaluer concrètement votre progression.

 

Ambitieux, Atteignable : en fixant un objectif qui ne serait pas suffisamment ambitieux, vous risquez de le considérer comme étant peu important… si l'enjeu vous paraît futile, votre conviction ne sera pas suffisante pour entretenir l'énergie que vous vous apprêtez à engager. A l'inverse, un objectif irréalisable découragera votre motivation !

 

Limité : limité dans le temps ! Fixez un délai, fixez des étapes intermédiaires, notez-les dans un agenda, programmez des alertes sur votre smartphone…

 

Identifiable, Individuel : votre objectif sera défini clairement, en une phrase, avec un vocabulaire qui privilégie le concret. Cet objectif vous concerne vous, il est individuel : s'il s'agit d'un projet qui nécessite l'adhésion de votre entourage (déménagement par exemple) ou bien l'amélioration de la relation avec un tiers : vous ne pouvez vous fixer comme objectif que la partie qui vous revient, à vous : modifier votre comportement envers ces personnes, mettre en place certaines actions… vous n'êtes pas responsable de l'adhésion ou non des tierces personnes éventuellement impliquées dans votre projet.

 

Négociable : il est parfois nécessaire d'ajuster l'objectif, de l'adapter aux réalités ou aux éventuels obstacles imprévus. Maintenir obstinément un objectif qui ne correspond plus à la réalité n'est pas réaliste… toutefois, n'abusez pas de cette souplesse : il serait tentant de réévaluer l'objectif à la baisse à chaque légère difficulté !

 

3. Pensez positif

 

Notre cerveau a quelques difficultés à ne pas penser à ce que nous nous efforçons d'occulter.

 

Par exemple, si on vous indique de ne surtout pas penser à la couleur rose : quelle est la première couleur qui envahit votre champ de vision ? du rose, évidemment.

Un autre exemple : avant un rendez-vous important qui vous intimide un peu, vous vous concentrez afin de ne surtout pas ressentir le stress : qu'allez-vous éprouver immédiatement ? de la nervosité, bien entendu.

 

C'est pourquoi il est important de formuler vos projets de façon positive, de façon à rester mobilisé sur le résultat que vous allez atteindre, et non pas sur la situation qui pose problème et que vous avez l'intention de modifier !

 

Cette année, vos bonnes résolutions s'appellent "cesser de fumer", ou bien "perdre 5 kilos", ou encore "ne plus vous disputer avec votre collègue" ?

Lorsque nous envisageons de modifier quelque chose dans notre vie (action, habitude, travail, environnement, relations humaines), souvent nous avons en tête en priorité ce dont nous ne voulons plus : nous savons là où nous ne voulons pas (ou ne voulons plus) aller : c'est très clair, nous ne voulons plus de disputes, plus de fumée, plus de souci de poids.

 

Maintenant, représentez-vous ce que vous voulez à la place.

Formulez vos projets, résumez-les en une phrase : "Je veux une vie plus saine", "Je désire une silhouette plus mince", "Je voudrais une relation apaisée avec ce collègue"...

Puis, cessez de considérer ce que vous allez perdre : perdre l'odeur du tabac, perdre la présence rassurante de votre paquet de cigarettes dans votre poche... perdre l'habitude de rajouter deux sucres dans un café... perdre le sentiment de puissance que vous procurent vos altercations avec votre collègue... Cessez de vous crisper sur ce à quoi vous allez renoncer.

 

Considérez plutôt ce que vous allez gagner, et constatez à quel point cela change votre vision des choses. Vous allez gagner une meilleure santé, découvrir le goût authentique du café sans sucre, gagner de la sérénité au travail, gagner une meilleure estime de vous-même etc etc

 

4. Fractionnez !

 

Votre objectif est ambitieux ? Tant mieux, il vous engage.

Il vous paraît trop ambitieux ? Eh bien : fractionnez-le.

Vous souhaitez alléger votre corpulence de 10 kilos ?

D'accord, voyons si c'est réalisable.

Calculons :

S'il s'agit de 10 kilos en 10 jours, ou même en 10 semaines, ça paraît dangereux ! S'il s'agit de 10 kilos en 10 mois, c'est réaliste et sans risque - si vous n'avez pas de problème de santé particulier. Cela représente 1 kilo par mois, ce qui constitue un objectif raisonnable.

Vous inscrivez donc : je pèse actuellement … kg, dans 10 mois je veux peser … kg.

Et tous les mois, vous utilisez vos indicateurs pour contrôler que vous suivez correctement le plan. A chaque fois que la balance vous confirme que vous tenez le plan, considérez qu'il ne s'agit pas d'un kilo perdu, mais que vous avez atteint 1/10 de votre objectif, que vous avez réalisé 10% (puis 20%, 50%) de votre projet.

 

5. Listez

 

Projetez-vous dans quelques jours ou quelques mois, lorsque vous aurez fait aboutir votre projet / modifié une de vos habitudes / résolu un conflit qui vous ennuie / éclairci une situation qui vous préoccupe. Notez ce que vous allez alors obtenir, ressentir, faire. Notez tous les bénéfices que vous procureront la nouvelle situation, quand vous aurez appris cette langue étrangère / quand vous aurez un nouveau job plus intéressant ou mieux payé / quand vous serez réconcilié avec votre collègue. Trouvez un moyen pour conserver ces notes à portée de main : utilisez des post-it, portez sur vous un petit objet en rapport avec votre objectif, qui vous rappelle que vous êtes en voie de réaliser votre projet, placez une image de fond sur votre smartphone, abonnez-vous à un site qui vous envoie tous les jours une phrase de rappel… Multipliez les signaux visuels et auditifs qui sont susceptibles de vous rappeler les bénéfices de la modification de comportement que vous engagez. Ainsi, en cas de doute, vous pouvez revenir facilement à une liste d'avantages de ce changement, ce qui renforcera votre motivation à poursuivre.

 

6. Utilisez la formulation orientée réussite

 

Cette année, ne prenez aucune "bonne résolution". L'expression elle-même est connotée échec ! Oubliez la phrase "J'ai pris une bonne résolution" et remplacez-la plutôt par "Je m'engage sur un projet" ou "Je relève un défi".

De même, évitez les termes "Je souhaiterais renoncer à une mauvaise habitude", préférez plutôt : "J'ai décidé de modifier un de mes comportements".

 

Remplacez "Je vais essayer de..." par : "Je vais faire..."

Remplacez "J'aimerais, je voudrais, il faudrait, je devrais…" par : "Je veux, je peux, je suis capable de …"

 

7. Reprogrammez-vous

 

Tout ça c'est bien beau, et vous vous interrogez : "Vais-je tenir dans la durée" ?

 

C'est l'astuce principale : il ne s'agit pas de "tenir".

Si vous êtes intimement persuadé que la modification de ce comportement est un sacrifice, qu'il s'agit d'un effort, que ça sera très difficile, que cela va vous coûter beaucoup d'énergie et de vigilance pour parvenir à résister à la tentation : aïe, c'est mal parti.

Renoncer à la tentation signifie entretenir la frustration… or la frustration est précisément l'ennemie de votre motivation !

 

Alors que, si vous considérez que la modification de comportement que vous avez entreprise n'est pas synonyme de renoncement ni de résistance, mais procure de la joie, de la fierté, de la satisfaction, alors vous avez engagé un cercle vertueux. Le désir déclenche la première action, le plaisir des résultats obtenus entretient la motivation dans la durée, au fur et à mesure que vous pouvez constater votre réussite sur les étapes intermédiaires.

 

8. Engagez-vous

 

Manifestez publiquement votre intention : auprès de vos proches, auprès d'un professionnel, prenez un engagement, un engagement spécifique, concret, quantifié et défini dans le temps. Une fois que vous avez énoncé votre projet, vous aurez à cœur de ne pas décevoir votre entourage – ce qui vous motivera bien davantage que de tenter de transiger avec vous-mêmes !

 

Je vous souhaite une heureuse année, pétillante de joie, dense en découvertes et riche en accomplissements !

 

 

 

 

 

 

Please reload

Posts Récents

July 15, 2019

January 3, 2019

November 3, 2017

October 27, 2017

September 11, 2017

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
  • Facebook Basic Square
Retrouvez-nous

© 2019 • Claudine Deslandres • Coaching Professionnel                           Mentions légales

claudine.deslandres@provalence.net            +33(0) 6 14 40 09 43