Rechercher
  • Claudine Deslandres

Communication sur-mesure


L'une de mes connaissances a posé un jour cette question :

"Pour mon projet de communication, dois-je utiliser Skype, DropBox, Facebook, Google Drive ou LinkedIn ?"

La réponse à cette question est plus simple qu'il n'y paraît.

C'est d'ailleurs la personne qui pose cette question qui pourra y répondre elle-même, lorsqu'elle aura pris soin d'identifier plus clairement les tenants et aboutissants.

En effet, la question énoncée évoque une sélection à faire parmi certains outils - d'ailleurs la diversité des outils cités, qui remplissent chacun une fonction spécifique, indique que celui qui pose cette question aborde un territoire qui lui est encore peu familier.

C'est un peu comme si un bricoleur amateur demandait :

"Pour fabriquer un meuble, vais-je utiliser un tournevis ou plutôt un marteau ?"

Est-ce la première question qui vous viendrait à l'esprit ? Quand on envisage la fabrication d'un meuble sur mesure, nos interrogations ne tournent pas autour du choix des outils... généralement, on envisage de construire un meuble afin de répondre à un besoin jusqu'à présent non satisfait et on parcourt les étapes successives :

1. le constat

Vous constatez que la pile de linge propre s'écroule régulièrement, ou bien que vos livres sont tous en vrac, ou bien que la vaisselle est dispersée entre le séjour et la cuisine, ou bien que vous cherchez vos chaussettes chaque matin, ou bien que votre collection de disques vinyles a tellement pris de volume que la petite étagère ne suffit plus : bref, vous êtes ennuyé par un dysfonctionnement qui vous fait perdre du temps ou de l'énergie, un inconfort suffisamment irritant pour que vous décidiez d'y remédier en créant un meuble. Vous mettez le doigt sur le besoin non satisfait.

2. l'exploration

La réflexion se poursuit en creusant davantage l'intention : à quoi va servir ce meuble, au juste ? Prenons l'exemple du meuble bibliothèque, vous allez vous poser les questions suivantes :

  • Quel type de livres va-t-il contenir ?

  • Quel est leur format ?

  • Quel est leur nombre approximatif ?

  • Comment ai-je l'habitude de les chercher ?

  • Vais-je les classer par thème ou bien par auteur ?

  • Quelle est la fréquence de consultation ?

  • Puis-je auparavant trier et me débarrasser des livres superflus ?

  • Quels livres devront-ils rester facilement accessibles ?

  • Ai-je l'intention d'acheter encore beaucoup de livres dans les mois ou années qui viennent ?

  • Ce meuble devra-t-il durer dans le temps, ou bien s'agit-il d'une solution provisoire ?

3. le contexte

Maintenant que vous avez mieux cerné à quel besoin répondra votre bibliothèque, vous allez considérer les aspects pratiques :

  • Quelles sont les dimensions de la pièce dans laquelle je placerai ce meuble une fois terminé ?

  • Quelles seront les conséquences sur l'aménagement de la pièce ?

  • Faudra-t-il déplacer autre chose ?

  • Devrai-je me séparer d'un autre meuble afin de faire de la place pour celui-ci ?

4 : le cahier des charges

Vous pouvez maintenant passer à des considérations plus concrètes, et déterminer :

  • Quelles seront les dimensions idéales du meuble

  • S'il vaut mieux concevoir un meuble à poser au sol ou bien à accrocher au mur

  • Quel sera le budget à y consacrer

  • Quel sera le matériau utilisé : carton, bois, métal...

Vous voilà maintenant prêt à établir les plans !

Et c'est seulement à cette étape que vous opterez soit pour un système de tenons et mortaises, soit en faveur d'équerres vissées, ou bien de tasseaux cloués... vous combinerez peut-être différentes techniques d'assemblage des pièces que vous aurez dessinées - et c'est ce choix qui conditionnera le fait que vous utilisiez ensuite un tournevis ou bien un marteau pour le montage.

Il en va de même pour vos autres projets :

Avant de vous creuser la cervelle pour déterminer quel outil vous allez utiliser : commencez d'abord par cerner l'intention, ensuite situer le contexte, puis approfondir la réalité.

Dans le cas de notre interlocuteur, qui se demandait s'il devait utiliser Facebook, Skype ou DropBox :

Il était anxieux à la perspective de devoir utiliser des technologies qu'il connaît très peu et dont il ignore les usages, à tel point qu'il mélangeait dans la même phrase des moyens de stockage avec des réseaux sociaux ou bien des solutions de visio-conférences.

Suite à la conversation que nous avons partagée, cette personne a repris les choses dans l'ordre, en commençant par réfléchir à ce qu'il voulait mettre en route : quel service il allait proposer, à destination de quels utilisateurs, dans quel contexte professionnel, avec quels partenaires, dans quel délai, avec quel soutien technique et logistique... il a pris conscience qu'il ne lui servait à rien de rester focalisé sur un détail qui se situait au niveau de la mise en œuvre, alors qu'il convenait au préalable de poser les bases du projet.

Enfin, il a pu répondre lui-même à sa question initiale (concernant les choix des outils) qui jusqu'à présent lui masquait l'essentiel (la stratégie).

Vous pourrez toujours acquérir les compétences nécessaires à la mise en œuvre d'une décision. Ou bien vous pouvez choisir de sous-traiter les tâches d'exécution à quelqu'un de mieux qualifié sur ces points et qui saura choisir les outils à votre place. Mais vous ne pouvez pas déléguer la conception de votre projet ni l'élaboration de votre stratégie, car c'est là votre valeur ajoutée, celle qui fait que votre intervention est irremplaçable et unique.

Une fois que l'intention est devenue claire, les moyens pour la mettre en œuvre vous apparaissent plus facilement !

Pour aller plus loin :

contactez-moi, la première rencontre est offerte. En tant que coach professionnelle certifiée, je suis à même d'accompagner les changements en entreprise, ainsi que la progression des individus sur leurs projets professionnels et leur évolution de carrière.

#Priorités #Coaching #Décisions #Organisation

46 vues

© 2020 • Claudine Deslandres • Coaching Professionnel                           Mentions légales

claudine.deslandres@provalence.net            +33(0) 6 14 40 09 43