• Claudine Deslandres

Reconversion professionnelle

Dernière mise à jour : 26 sept.


"5 conseils pour une reconversion professionnelle" :


tel est le titre de l'article que j'ai parcouru récemment, publié dans Economie News.





En cette période de rentrée, nombre de magazines abordent le sujet de l'évolution professionnelle et de la reconversion.


J'aimerais souligner en préambule que la reconversion n'est pas un Graal, pas une fin en soi... autant je trouve saine la démarche qui consiste à s'interroger sur son avenir professionnel et à bâtir les prochaines étapes, autant j'ai l’impression que la multitude de publications relatives à la reconversion finit par transmettre une sorte d'injonction, genre :




"si à 50 ans on ne s'est pas reconverti, alors on a quand même raté sa vie".*




L'article en question est plutôt bien conçu, il expose des points-clés et prodigue des conseils de bon sens. Cependant, ces conseils apparaissent un peu vagues... aussi, c'est avec plaisir que je propose plus bas des suggestions pour les compléter.


Suivez-moi dans ce post qui esquisse quelques ingrédients indispensables pour réussir votre évolution professionnelle (et, qui sait ? une reconversion).



1 – Définir ses objectifs




C'est le bon vieil adage de Sénèque :



"Il n'est pas de vent favorable à celui qui ne sait où il va."



Donc, oui, bien entendu : il est important de définir ses objectifs.







L'article original propose :

"Pour définir ses objectifs, il est important de prendre le temps de réfléchir à ce que l’on veut vraiment faire. Il faut se poser les bonnes questions : quels sont mes talents ? Quels domaines m’intéressent ? Quelles activités me passionnent ?
Une fois que l’on a identifié ce que l’on veut faire, il est important de se fixer des objectifs précis et mesurables."

J'ai souri en lisant ce paragraphe.

Vous savez à quoi il m'a fait penser ?


À ces recettes de cuisine qui résument en deux lignes une succession de gestes, donnant l'apparence de simplicité... alors que, en réalité, exécuter la recette occupe un temps fou et exige certaines connaissances techniques.



En 10 secondes vous prenez connaissance des instructions, imaginons :

"Pelez 4 oignons, 3 gousses d'ail et détaillez-les finement, puis ajoutez-les à la brunoise de carottes que vous avez réservée" ou bien "pendant ce temps, préparez la duxelle de champignons."


Et, lorsque vous vous attaquez à la réalisation de la recette : 😲 vous vous apercevez que cela vous prend plus d'une heure pour tout éplucher et découper - sans compter le temps de recherche nécessaire à la compréhension de mots techniques comme "duxelle" ou "brunoise" . ⁉️




➡️ Identifier ce que l'on veut faire... 🤔 vaste sujet.



En effet, les questions proposées dans l'article de Economie News sont utiles :


  • Quels sont mes talents ?

  • Quels domaines m’intéressent ?

  • Quelles activités me passionnent ?





Et elles ne sont pas suffisantes...

d'autres questions apparaissent aussi indispensables :

  • Quelles sont mes stratégies de réussite ?

  • Quelles sont mes convictions ?

  • Comment puis-je aligner mes convictions avec mon activité professionnelle ?

  • Qu'est-ce que je peux proposer (en tant que salarié ou en tant qu'entrepreneur ou en tant qu'indépendant) qui a de la valeur aujourd'hui ?

  • Quelles sont les tendances du monde actuel, les secteurs porteurs ?



Or, répondre seul·e à ces interrogations représente un véritable défi !


Essayez par vous-même :


Vous allez probablement commencer par vous saisir d'une feuille de papier et d'un stylo, au mieux vous allez utiliser des feutres de couleurs ou des post-it.


Et vous allez lire et relire ces questions "quels domaines m'intéressent"... sans savoir par quel bout entamer une réflexion qui vous puisse vous mener un peu plus loin que ce que vous répondez spontanément, du style :

  • être proche de la nature

  • travailler dans une entreprise qui prenne soin des salariés

  • trouver un secteur d'activité qui me correspond bien

  • ...

Vous allez sans doute tourner en rond sur des questions que vous vous posez déjà depuis quelques mois - voire quelques années.



Votre compréhension de votre propre fonctionnement - ainsi que votre perception du monde extérieur - risque de manquer de relief, de profondeur... et surtout, du regard extérieur d'un prestataire qualifié pour vous accompagner.


En vous posant des questions inattendues ou en vous proposant des exercices, des tests, en explicitant certaines notions : le coach professionnel vous permet de mettre en lumière vos "zones aveugles" et de concevoir ou d'ajuster un projet professionnel qui a du sens pour vous.


Afin que vous puissiez définir des objectifs 🎯, et mettre en œuvre des actions 🚀qui vous permettront de les atteindre.



2 – Se renseigner sur les différentes options


Oui, mille fois OUI ! Il s'agit d'une partie essentielle de votre réflexion sur votre avenir professionnel.

J'ajoute : non seulement "prendre le temps de bien réfléchir et de peser le pour et le contre de chaque option", comme l'indique l'article de Economie News, mais aussi : aller dans le détail de chacune des options en interrogeant des professionnels qui exercent ce métier, ou bien qui travaillent dans tel ou tel secteur d'activité, dans telle ou telle entreprise. C'est crucial.


Posez vos questions, échangez, allez sur des salons professionnels, multipliez les coups de fil, les visioconférences ou les petits cafés partagés autour de vos projets, déjeunez avec des personnes qui occupent des postes qui vous paraissent intéressants : rencontrez un maximum de personnes.



Précisément, dans le cadre d'un bilan de compétences, l'étape "enquête métier" est indispensable : il s'agit d'aller à la rencontre de professionnels qui exercent des activités comparables à celles que vous envisagez.


En leur posant des questions précises, pas simplement des questions qui apportent des réponses comme "oui, devenir boulanger/banquier/commercial c'est très chouette" ou bien "je ne regrette pas d'avoir quitté Paris".


Bien entendu, je dispose de listes de questions précises, dans lesquelles vous pourrez piocher celles qui vous feront le plus avancer, en fonction des circonstances et de vos interlocuteurs.




3 – Faire le point sur ses compétences


C'est l'essence même du "bilan de compétences".


Retracer le parcours scolaire constitue une bonne base.

En complétant avec le parcours professionnel, on obtient davantage d'indications.


Et, si de surcroît votre coach prend le temps de vous accompagner afin que vous puissiez identifier vos stratégies de réussite, alors vous allez un cran plus loin.


Lister non seulement les aptitudes ou les certifications, mais aussi les points forts vous apportera une vision plus claire de ce que vous voulez, ou au moins de ce dont vous ne voulez plus.


Travailler ses points forts, s'appuyer sur ses talents majeurs : cela permet de passer de "bon" à "excellent".... alors que s'acharner à corriger ses points faibles permet tout juste de passer de "nul" à médiocre".

Alors : autant rentabiliser votre énergie, et vous concentrer sur l'essentiel !


Cela dit : une liste de compétences, même si elle s'avère très complète, ne suffit pas à identifier un métier qui vous apportera joie et enthousiasme pour la suite de votre carrière.


Il sera aussi nécessaire de croiser ces compétences avec vos valeurs et convictions, et surtout avec les attentes de la société, les tendances émergentes afin de bien vous situer dans ce monde VICA** et imaginer un projet professionnel qui ait de l'avenir.


Rares sont les métiers-passion, et encore plus rares sont les métiers-passion qui correspondent à une attente suffisamment forte de la part de clients potentiels... afin d'être en mesure de bâtir une offre qui rencontre un marché, une offre qui présente de l'intérêt.






4 – Trouver un mentor


On peut faire avancer un projet sans mentor. Ce n'est pas une étape indispensable.


Mais c'est vrai qu'on ira plus loin si on peut bénéficier d'un coup de pouce et de conseils avisés qui vont faire gagner du temps. Et surtout : on conservera la motivation ! Car le découragement constitue une des étapes classiques de la reconversion - ou de l'évolution professionnelle.


Donc, si vous avez un mentor : c'est parfait.



Et, si vous n'en avez pas : tentez de rester entouré·e.

Pour garder le moral et les pieds sur terre.

Pour vérifier des intuitions, pour échanger des impressions, pour gagner en confiance.


Aussi, veillez à vos fréquentations... pas facile d'éviter :


⛔️ la bonne vieille amie qui a peur de tout et qui désire vous protéger

⛔️ le copain qui s'improvise coach et qui vous pousse à tout risquer

⛔️ les aigris qui vous découragent

⛔️ les bonnes âmes qui n'osent pas peiner donc ne vous confrontent pas à la réalité

⛔️ les bavards qui savent mieux que tout le monde etc.



✅ Accordez votre confiance à quelques amis bienveillants qui ont la tête sur les épaules et qui vous connaissent bien : ils sauront vous parler en toute sincérité - tout en respectant aussi vos points de vue.


✅ Et, si vous collaborez avec un coach professionnel certifié : vous aurez alors le bénéfice de toute son expertise. Que ce soit en bilan de compétences, en coaching de carrière, en parcours Ikigai : j'ai accompagné des dizaines de personnes à identifier leurs atouts, déceler les obstacles, clarifier leurs doutes, imaginer et mettre en œuvre des solutions réalistes, sur-mesure pour leur contexte.


Questionnaires, tests, exercices, dialogues, jeux : j'utilise des approches variées pour susciter une réflexion différente, qui vous permet de dépasser le stade des QCM des magazines et vous place en capacité de décider en toute sérénité.




5 – Construire son réseau


Le cinquième conseil de l'article paru dans Economie News concerne le fameux réseau.


Construire et entretenir son réseau, cela s'effectue dans la durée.

Si, au cours de vos expériences professionnelles ou personnelles, vous prenez le soin d'écouter, vous vous ouvrirez à d'autres univers que ceux avec lesquels vous êtes déjà familier.


Le réseau se construit aussi et surtout dans la vie réelle : réunion professionnelle, rencontres afterwork, atelier au coworking proche de chez vous, soirée entre anciens collègues, conférence, inauguration… les occasions de se rencontrer sont multiples. Sans compter bien sûr toutes les personnes de votre voisinage, celles que vous croisez dans le monde associatif, ou dans vos activités locales


Autrefois : en changeant de région ou de métier, après un deuil ou un divorce, les relations s'espaçaient, puis s'interrompaient... car il était coûteux en temps de maintenir le contact (lettres, appels téléphoniques...)


Désormais, il est facile de se tenir au courant, même de loin, et même de façon sporadique. Les réseaux professionnels fournissent de multiples occasions.


À distance : un mail, un coup de fil, un commentaire sur LinkedIn, un texto... pensez à manifester votre présence et votre attention à autrui.


En présence : un déjeuner, un café... Faciliter les échanges en offrant une parenthèse de quelques minutes ou une heure pour aborder les sujets pro dans une ambiance moins formelle, c'est toujours apprécié.


En prêtant attention, vous capterez bien des détails, des informations qui vous paraîtront peut-être sur le moment capitales ou bien superflues. En offrant votre temps, en proposant de partager un peu de votre expertise ou en ouvrant votre propre réseau, en contribuant à des mises en relation : cela vous procurera un éventail de professionnels fiables et compétents avec lesquels vous pourrez échanger aussi des recommandations.



----------

Aussi, si vous désirez entamer une démarche d'évolution ou reconversion professionnelle : une réflexion en solo est un bon début.


Et un bilan de compétences en mode coaching, ou bien un parcours La Box IKIGAI® vous fournira des clés intéressantes et plus profondes.


Rencontrons-nous ! la prise de contact est offerte.

claudine.deslandres@provalence.net



* allusion à la phrase prononcée par Jacques Séguéla en 2009 sur Télématin

"si à 50 ans on n'a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie"


**VICA : Volatil, Incertain, Complexe et Ambigu


#coachingprofessionnel #donnerdusens

#reconversion #evolutionprofessionnelle #ikigai #laboxikigai #bilandecompetences

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout